MUSCULATION ET YOGA : 6 RAISONS DE L'INCLURE A VOS ENTRAINEMENTS

Pratiquant·e de la musculation en quête de progression, vous pensiez tout connaître de votre art ? C’était sans compter sur l’invité surprise de votre préparation : le yoga.

La musculation et le yoga semblent être deux mondes que tout oppose. Stéréotypiquement parlant, l’un nous évoque la force, et l’autre son contraire, la souplesse. Et si tout cela n’était qu’exagération ? Et si les deux sports étaient davantage complémentaires qu’on ne le pensait ? Rencontre avec Amanda, adepte de la musculation depuis cinq ans, et Jean-Michel, yogi master depuis 10 ans.
yoga et musculation

1. La souplesse, car tout va mieux quand on est souple !

Lorsqu’on demande à Amanda si le yoga est un allié de choix dans sa préparation, cette dernière ne se fait pas prier, “ bien sûr, et c’est d’ailleurs pour cela que je suis devenue pratiquante ”. Côté sport, celle qui aujourd’hui, a 27 ans, gère la communication de la musculation chez DECATHLON, connaît bien son sujet. “ L’intérêt pour la musculation ? Travailler les mouvements en amplitude complète afin de maximiser la progression musculaire ! ”. Si les bienfaits sont immédiats, la motivation, elle, n’est pas toujours au rendez-vous quand il s’agit de s’étirer seule. “ Je profite des cours de yoga pour me laisser guider tout en me relaxant. Et puis, il faut l’avouer, se mettre en position chien tête en bas en plein milieu d’un plateau de musculation, ce n’est pas ce qu’il y a de plus évident à assumer ! (rires) ”. Voyez-vous, cher·e récalcitrant·e, il n’est pas nécessaire d’être féru·e d’étirements pour que le simple fait de les évoquer vous mette le sourire aux lèvres. 

 

En parlant de sourire, Jean-Michel, professeur de yoga, n’est pas en reste. Même s’il regrette de ne croiser que trop peu d’amoureux·euses des haltères lors de ses cours, le coach ne tarit pas d’éloges sur ses élèves. “Ils sont très intéressés, et sûrs de leur force. Il est toujours “ amusant ” de voir le décalage entre leur musculature de sportif·es et les difficultés qu’ils peuvent parfois éprouver sur certains exercices ou postures plutôt anodines ”. Nous vous voyons venir… Le·a compétiteur·trice que vous êtes souhaite déjà quitter sa zone de confort et relever le défi ! Vous auriez d’ailleurs tort de ne pas vous y coller : être ou devenir souple avec le yoga n’offre que des avantages. “L’amélioration de la force des muscles posturaux permet, entre autres, de mieux stabiliser les articulations et la colonne vertébrale afin de réduire le risque de blessure ”.

Et oui, tout ça ! 

yoga et musculation

2. L’équilibre, car avoir les pieds sur terre, c’est un premier pas vers la progression

Pour le commun des mortels, s’il y a bien un mot qui décrit le yoga, c’est l’équilibre. Qui n’a jamais été bouche bée (ou fait la grimace) devant un cliché (fort instagrammable, soit dit en passant) de ces équilibristes, dompteur·euses de leur propre corps ? 

Figurez-vous que Jean-Michel ne réserve pas l’exclusivité de ce talent aux “ purs ” yogis. “ Toutes les postures sont bonnes à travailler car elles ont toutes leurs spécificités. Mais dans le cadre d’un cours avec une personne dont le sport de prédilection est la musculation, j'axe d’abord mon travail sur les postures debout qui permettent un véritable apprentissage de l'ancrage au sol et de la stabilité ”. Primordial pour être fort·e au sol et bien répartir les charges sur le corps. 

Euh, Jean-Michel, il y a foule devant la porte de ta classe ! 

Ce n’est pas Amanda qui dira le contraire. L’ancienne coach sportive l’affirme d’entrée de jeu, “ le yoga permet de travailler l’équilibre ”. Si ce n’est pas de l’affirmation, ça ! “ On se concentre sur les muscles stabilisateurs qu’on ne cible pas fréquemment dans les entraînements de musculation classique. Cela va permettre à la fois de tonifier les muscles d’une différente manière, mais aussi, de renforcer les articulations durablement afin d’amoindrir le risque de blessure. Et ça, je pense que tout le monde en rêve ”. On confirme Amanda, tout le monde en rêve ! En plus, Jean-Michel l’a aussi dit plus haut, alors si le professeur l’a dit… !

yoga et musculation

3. La concentration, car le rester focus s’apprend

La conscience du corps n’est malheureusement pas innée, elle s’apprend et s’acquiert avec le temps. Forte de sa pratique d’apprentie yogi, Amanda porte un nouveau regard sur son sport de coeur, la musculation. “ Pendant mes séances quotidiennes de musculation, je fais le vide dans mon esprit. Il ne reste que moi et les sensations dans mes muscles. Le travail de concentration que l’on fait lors des séances de yoga est très formateur pour la musculation car nous avons besoin de visualiser la zone précise que l’on souhaite développer lors de l’exécution d’un mouvement ”.

 

Autant de bénéfices également décrits par Jean-Michel qui parle, lui, de conscience corporelle. Autrement dit, “ l’art de ressentir son corps dans l’espace ”. C’est une histoire de patience, celle de la rencontre avec son corps. Une histoire d’apprivoisement et de maîtrise de ses capacités, souvent insoupçonnées. Jean-Michel souligne d’ailleurs l’amélioration des placements et de la gestuelle, souvent millimétrée, chez les pratiquant·es de la musculation initiés yoga. “Ajoutez à cela, le travail sur la concentration et le centrage qui permet à n’importe quel·le sportif·e de pouvoir utiliser toutes ses ressources au bon moment ”

musculation et yoga

4. La récupération active, soufflez ! Car cela fait partie de l’entraînement

La récupération active, vous connaissez ? Il s’agit d’une activité physique modérée permettant de récupérer d’un précédent entraînement, ou de préserver ses ressources en vue d’une compétition. La récupération active permet de gommer le caractère redondant que peut parfois revêtir la pratique d’un sport exclusif, en conférant un souffle nouveau à son entraînement. En parlant de souffle, “ la respiration, c’est la clé du yoga ”, confie Jean-Michel. “ En apprenant à mieux respirer, les adeptes de la musculation récupèrent plus rapidement entre chaque exercice, et améliorent donc leurs performances. Je garderai toujours en mémoire le moment où j’ai commencé à comprendre la respiration, son fonctionnement et surtout son effet puissant dans les exercices… ”.

Le maître a parlé, l’élève confirme. Et puisque l’on débutait cet article en évoquant les stéréotypes, Amanda a son avis sur le sujet. “ Le yoga n’est pas simplement une pratique réservée aux femmes, ni de la relaxation où l’on ne bouge pas. C’est un véritable complément de nos sports, qui plus est, permet de récupérer. Le yoga est accessible à tous. Allez au-delà de vos préjugés, vous verrez, vous ne le regretterez pas ”.

5. L’état d’esprit du yogi, car une fois rencontré, il ne vous quittera plus

Le pied de nez d’Amanda aux idées reçues était si bien lancé que nous n’avons pas résisté à l’envie de connaître l’opinion de Jean-Michel sur le sujet. “Comme dans tous les sports, les excès et le manque de modération ne sont ni bons, ni productifs. En pratiquant le yoga, je pense que nous apprenons à mieux lire notre corps et ses besoins, et donc à trouver l'équilibre entre séances intenses et moments de récupération ”. Et niveau compétition et dépassement de soi, l’ex cycliste sait de quoi il parle. Oui, oui, nous parlons bien de celui qui est aujourd’hui yogi master : être compétiteur et sage, ce n’est pas incompatible ! “Le yoga est dans le non-jugement. Peu importe votre souplesse ou votre zénitude, il faut y venir non pas dans un objectif de réussite ou de performance, mais plutôt dans le but d’apprendre à tirer le meilleur parti de ce que vous êtes et de ce que vous avez ”. 

On vous l’avait dit, le maître a parlé, et vous avez envie de l’écouter, pas vrai ?

6. Quelques positions de yoga à tester, car vous ne pourrez plus vous en passer

Parce qu’après la théorie vient la pratique (et qu’on sait que vous ne tenez plus en place), voici trois positions de yoga qui viennent parfaitement compléter la musculation. À tester à la maison ou en cours !

Musculation et yoga ont beau être deux sports différents, preuves à l’appui, les alterner ne sera qu’un bonus. Après tout, peut-être que votre côté yogi n’était que celui qu’il manquait à votre quête de la meilleure version de vous-même ?

RETROUVEZ NOS CONSEILS YOGA

ET NOS CONSEILS MUSCULATION

Conseils
mobilité crossfit
La mobilité, vous connaissez ? Pour atteindre vos objectifs et pour réduire le risque de blessure, on vous explique la mobilité articulaire.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un commentairee
HAUT DE PAGE